Colorado et Nouveau-Mexique - Une autre vision de l'Ouest

COLORADO - CAR
NOUVEAU MEXIQUE - CAR

Pour beaucoup, un voyage dans ce qu’on a coutume d’appeler « l’Ouest Américain » se limite à l’extrémité Sud-Ouest des Etats-Unis, et permet de découvrir la Californie, l’Arizona, l’Utah et Las Vegas (située à l’extrême sud du Nevada).

La raison est évidente, c’est dans cette zone que l’on peut effectuer le fameux « Roadtrip dans l’Ouest » vanté dans tous les catalogues de vente de voyage. Il est évident que ce voyage reste une référence car c’est l’une des seules zones des Etats-Unis permettant de combiner, à la fois, sans avoir à reprendre l’avion :

– La découverte des grands espaces naturels et des parcs nationaux avec une diversité incroyable de paysages. (c’est généralement, ce qui motive principalement à faire ce voyage).

La découverte de grandes villes emblématiques du pays (San Francisco, Las Vegas et Los Angeles).

Quelques jours un peu plus relaxants en bord de mer (Santa Barbara, San Diego, Monterey).

Si ce voyage reste évidemment le « roadtrip » de référence pour un premier aperçu du Grand-Ouest Américain, il existe évidemment beaucoup d’autres alternatives, et parmi celles-ci il y’a la découverte du Colorado et du Nouveau-Mexique.

Colorado et Nouveau-Mexique - Pourquoi ?

Pour les paysages

Colorado

A l’instar de leurs voisins, l’Arizona et l’Utah, le Colorado et le Nouveau-Mexique abritent un grand nombre de Parcs Nationaux et une multitude de zones naturelles aux paysages plus exceptionnels les uns que les autres. Pour les amoureux de nature, c’est donc une destination de choix. Parmi les parcs nationaux incontournables pour un voyage accès sur les paysages  et la nature on retiendra :

Rocky Mountain National Parc (Colorado)

Paradis des amateurs de randonnées situé dans les montagnes rocheuses, traversées par l’une des plus célèbres routes panoramique des États-Unis, la Trail Ridge Road. On y trouve de très nombreux lacs, et l’aménagement du parc permet d’accéder facilement aux différentes zones de trails, notamment grâce à un système de navettes. Le parc est très fréquenté par les Américains durant l’été, bien que sa fréquentation ne soit pas comparable à celle que connaît Yosemite à la même période.

Colorado - Rocky Mountain National Park
Colorado - Rocky Mountain National Park

Great Sand Dunes National Park (Colorado)

C’est ici que l’on trouve les plus hautes dunes de sable d’Amérique du Nord (jusqu’à 210m) qui s’étendent sur 78km de surface. Plusieurs fois pendant l’hiver, ces dunes sont recouvertes de neige offrant un spectacle exceptionnel aux plus courageux qui auront bravé le froid pour découvrir le parc. Au printemps, le parc connaît également un phénomène de floraison assez exceptionnel. Le parc abrite également quelques montagnes culminant jusqu’à 4146 m au Tiejeras Peak, des lacs de montagnes et des forêts subalpines et mixtes.

Colorado - Great Sand Dunes

Black Canyon of the Gunnison National Park (Colorado)

Probablement le moins connu des parcs nationaux du Colorado, c’est néanmoins l’un des parcs qui permet d’accéder le plus facilement à des points de vue vertigineux sur le canyon de la rivière Gunnison. Le parc se divise en 2 parties, au nord et au sud, et offre de belles possibilités de randonnées pour tous les niveaux, il abrite également une faune d’une grande diversité (puma, pronghorn, raton laveur, wapiti, oiseaux, ours noir, coyotes,…).

Black Canyon of Gunnison
Colorado - Black Canyon of the Gunnison

Si le Nouveau-Mexique ne compte qu’un seul parc national, Carlsbad Cavern National Park, généralement trop éloigné pour être intégré à un combiné des 2 états pour un voyage de moins de 3 semaines, il regorge par contre de parcs classés « National Monument » et de sites Amérindiens qui abritent parmi les plus curieux paysages des États-Unis :

White Sand National Monument

Probablement le désert de sable le plus spectaculaire de toute l’Amérique du Nord. De la route jusqu’aux dunes, vous évoluez dans un paysage recouvert de sable couleur nacre. Des itinéraires balisés vous permettent de vous enfoncer dans ce désert blanc sans vous perdre, mais il est également possible de faire quelques descentes en luge (et oui !), sur les dunes situées à proximité des zones de stationnement.

Nouveau-Mexique : White Sand National Monument
Nouveau-Mexique - White Sand National Monument

Kasha Katuwe Tent Rocks National Monument

Un petit parc qui abrite des formations géologiques très étranges, à mi-chemin entre des chapeaux de lutin et des tentes. Le parc se visite assez rapidement et permet d’évoluer à la fois au pied de ses formations, notamment en empruntant quelques Slot Canyon, et au-dessus de celles-ci afin d’avoir un panorama sur l’ensemble de la zone.

Kasha Katuwe Tent Rocks

Bisti Badlands

Aussi appelée Bisti Wilderness ou De-Na-Zin Wilderness, Bisti Badlands est une zone sauvage de près de 182 km² située à proximité de Farminghton dans la réserve de Navajo Nation. C’est un paradis pour les amoureux de paysages lunaires et de formations rocheuses hors normes. Ici, point de sentier de trail, ou de point de repère, on évolue en liberté totale en s’enfonçant dans de fabuleux paysages torturés. Attention tout de même, il parait raisonnable de ne pas trop s’y enfoncer avec de jeunes enfants en période estivale (peu/pas d’ombre et très fortes chaleurs), et un minimum de préparation s’impose avant de s’y aventurer (et idéalement un GPS pour la randonnée).

Nouveau Mexique - Bisti Badlands
Nouveau-Mexique - Bisti Badlands

Shiprock

Uu Tsé Bit’ a’í  en Navajo (qui signifie « le rocher ailé »),  est également situé à Navajo Nation, à une trentaine de minutes de la ville de Shiprock. Ce neck (relief volcanique), entouré par plusieurs dykes (formations volcaniques en forme de muraille), mesurant près de 550 mètres,  est un lieu sacré pour les Navajos, qui l’assimilent à un oiseau géant qui transforme en pierre leurs ennemis. Si il est interdit d’escalader le rocher, au coucher du soleil, le spectacle que l’on observe depuis le sommet des dykes est grandiose.

Nouveau-Mexique - Shiprock

 

On notera également quelques curiosités comme Ah-Shi-Sle-Pah Wilderness area (qui se rapproche un petit peu de Bisti Badlands), Capulin Volcano Monument (équivalent de Meteor Crater à côté de Flagstaff en Arizona), City of Rocks et Chaco Culture National Historical Park, mais qui ne sont sans doute pas aussi incontournables que les sites précédemment cités.

Pour leur histoire et leur culture

À la fois zone où a débuté la conquête de l’Ouest au cours du XIXème siècle, et bastion des Amérindiens Anasazi et Navajos,  le Colorado et le Nouveau-Mexique regorgent de villes et de sites qui raviront ceux qui s’intéressent de prêt ou de loin à l’histoire des États-Unis et du continent nord-américain. Quelques incontournables :

Denver, la capitale du Colorado

Située au pied des montagnes rocheuses, précisément à 1 mile d’altitude (d’où son surnom de The Mile High City), est la seule vraie grande ville que l’on peut visiter lors d’un périple au Colorado et au Nouveau-Mexique. L’ancienne ville minière de l’époque de la ruée vers l’or a bien changé, devenue une métropole dynamique, elle attire de nombreux visiteurs séduits par un taux d’ensoleillement exceptionnel (300 jours par an tout de même), par la facilité de se déplacer dans son centre-ville (tramway et bus gratuits dans le Downtown) permettant de découvrir les différentes facettes de la ville, et par son offre culturelle de très bonne facture (nombreux musées, Opéra, quartiers « Arty »). C’est aussi un aéroport international très bien desservi depuis l’Europe.

Colorado - Denver

Colorado Springs

La deuxième plus grande ville du Colorado, peut être une étape intéressante en fonction du temps et du rythme du voyage. Si la ville en elle-même, en dehors de Manitou Springs au Sud-ouest, n’a pas un intérêt énorme, elle offre la possibilité de découvrir des lieux passionnants en lien avec l’histoire de la ville comme le Ghost Town Wild West Museum, Miramont Castle Museum ou Manitou Cliff Dwellings. C’est aussi le point de départ pour faire l’ascension de Pikes Peak, la montagne la plus visitée des États-Unis culminant à 4302 mètres.

Colorado - Manitou Springs - Garden of the Gods

Durango

Petite ville entourée par les montagnes San Juan, possède un « Historic Downtown » charmant qui ravira les nostalgiques du temps des diligences (en un peu plus huppé tout de même). À partir de 1874, c’est l’activité minière de la ville de Silverton située dans le massif de San Juan, qui a contribué au développement de Durango. Afin de faciliter l’accès aux camps miniers depuis la ville, la compagnie « Denver & Rio Grande Railroad » mis en circulation son premier train à vapeur en juillet 1882, qui cessa en 1968. Aujourd’hui, si la ligne n’est plus utilisée pour le transport de minerai, elle reste en activité pour permettre aux touristes de monter jusqu’à Silverton à bord d’un train à vapeur, en traversant des paysages fantastiques.

Colorado - Durango

Santa Fe

La capitale du Nouveau-Mexique, qui a connu une histoire plus que mouvementée depuis le XVIIème siècle. Anciennement occupée par les Pueblos, la ville fut colonisée par les Espagnols au XVIIème siècle, au terme d’une lutte sanglante remportée par les colons, malgré l’insoumission des Hopis. Un peu plus de 100 an plus tard, en 1824, à la suite de la guerre d’indépendance mexicaine, elle passera sous le contrôle du Mexique avant de passer sous contrôle américain en 1848, avant que le Nouveau-Mexique ne devienne officiellement  en 1912, le 47ème État des États-Unis. Bien qu’à taille humaine, la ville a conservé son statut de capitale, et il fait bon flâner dans le petit centre ville de style Adobe où se succèdent galeries d’art et bars branchés.

Nouveau-Mexique - Santa Fe

Mesa Verde National Park (Colorado)

Mesa Verde est avec Rocky Mountain National Park le parc le plus connu du Colorado. Tout d’abord, parce que sa proximité de l’Utah permet à certains voyageurs d’y faire un crochet, et ensuite, car il abrite plus de 4000 sites Amérindiens Anasazis (ancêtres des Pueblos). Une partie de ces constructions troglodytes ont été bâties directement sous les falaises du canyon, donnant une dimension assez surnaturelle aux lieux, surtout lorsque l’on sait que certains bâtiments ont été construits il y a près de 1400 ans.

Colorado - Mesa Verde National Park

Bandelier National Monument

Où l’on trouve des ruines amérindiennes Anasazi creusées directement dans les falaises de Frijoles canyon. Ces vestiges datent d’une période qui s’étend du XIIème au XVème siècle, on y trouve des Kivas (petites alcôves) et quelques pétroglyphes. Il est possible de faire quelques randonnées dans la zone, bien qu’elles n’accèdent pas à des paysages particulièrement spectaculaires, elles permettent pour certaines de voir des fourmilières géantes.

Nouveau-Mexique - Bandelier National Monument

Petroglyph National Monument

Situé à proximité immédiate d’Albuquerque, abrite l’un des plus grands sites de pétroglyphes d’Amérique du Nord. Ici, pas de paysages, les sentiers de randonnées permettent de découvrir une multitude de pétroglyphes datant du XIIIème au XIVème siècle.

Vous l’aurez compris, le Colorado et le Nouveau-Mexique ont une richesse culturelle et historique rare aux États-Unis, il existe évidemment beaucoup d’autres lieux qui pourraient être cités (Taos, El Paso, Albuquerque, Gallup, Las Cruces, Fort Collins, …), pour cela, il convient toujours de vous renseigner sur ce qui peut le plus vous plaire.

Nouveau-Mexique - Petroglyph National Monument

Comment visiter Colorado et Nouveau-Mexique ?

Mode de transport

Le meilleur moyen de visiter ces deux États reste évidemment l’autotour, les routes sont pour la plupart très praticables et le trafic est extrêmement fluide en dehors des heures de pointe dans les grandes métropoles. Idéalement, un véhicule de type SUV est fortement conseillé, pour des raisons de confort d’une part, et d’autre part, car certains sites comme Shiprock ou Bisti Badlands ne sont pas vraiment accessibles avec un Monospace ou une Berline.

Durée du voyage

Pour la durée du voyage à prévoir, il est toujours idéal de compter au grand minimum 2 semaines pour pouvoir combiner entre 7 et 8 étapes. Cela permet d’avoir un périple rythmé, mais confortable qui laissera la possibilité de profiter d’un peu de temps sur chacune des étapes traversées et sur chacun des lieux visités. Pour ceux qui disposeraient d’un peu plus de temps, il est possible d’envisager de nombreuses extensions, en intégrant la découverte de certains lieux en Arizona par exemple, ou en prenant un vol intérieur depuis Albuquerque pour rejoindre une grande ville américaine comme New York, San Francisco ou Chicago, qui apporteront encore un peu plus de contraste à votre voyage.

Pour une extension balnéaire, il est aussi possible d’envisager de faire cap vers l’Ouest pour rejoindre San Diego (il faudra alors faire soit 2 très grosses journées de route en prévoyant un stop à Tucson, soit reprendre un vol intérieur depuis Albuquerque).

Les aéroports

Les principaux aéroports internationaux de la zone sont Denver et Albuquerque. La desserte étant moyenne depuis l’Europe pour rejoindre Albuquerque (1 escale obligatoire aux Etats-Unis quel que soit l’aéroport de départ), il est préférable de privilégier une arrivée à Denver, desservi en direct depuis quelques villes européennes.

Les hébergements

Pour ce qui est des hébergements, ils sont très variables, un peu à l’instar de ce que l’on peut observer sur un circuit plus « classique » dans l’Ouest. Dans les grandes villes pour avoir un peu de confort, il faut cibler des établissements type Best Westen, Holiday Inn ou Hampton Inn. Il existe évidemment des établissements bien plus haut de gamme, selon le budget et les envies, et des plus bas de gamme, qui sont acceptables sur certaines chaînes, et moins sur d’autres. Dans les régions plus sauvages, le choix devra souvent se faire entre un hôtel de chaîne situé entre 15 et 30 minutes de l’entrée d’un parc, et un lodge situé dans le parc.

Quand partir au Colorado et Nouveau-Mexique :

L’altitude

Cibler la meilleure période pour voyager est toujours une question délicate, car tout dépend ce que l’on veut faire et des routes que l’on souhaite emprunter. Il est important de savoir que l’on ne descend jamais sous les 1300 m d’altitude en envisageant de faire les étapes évoquées précédemment, et que l’on peut monter jusqu’à près de 3500m le long de la Trail Ridge Road à Rocky Mountain. En moyenne, on évolue autour de 2000m d’altitude.

Température en été

De manière générale, on peut affirmer qu’en période estivale, le voyage est bien plus indiqué dans cette région pour ceux qui souffrent de la chaleur, plutôt qu’un voyage en Arizona ou en Utah, les températures y sont moins caniculaires. Si l’on ne tient pas compte du fait que la fréquentation est bien plus importante à cette période de l’année (comme à peu prêt partout dans le monde), c’est plutôt une période favorable pour faire un voyage dans le Colorado et le Nouveau-Mexique.

Périodes idéales

Juin et septembre sont les deux meilleurs mois (supposés) pour voyager, où la plupart des routes d’altitude comme la Trail Ridge Road ont un faible risque d’être enneigées et où les températures sont optimales pour faire de la randonnée et des activités extérieures.

Les mois de mai et d’octobre sont plus incertains concernant les températures, mais sont normalement des mois très ensoleillés, et qui permettent généralement de voir de la neige lors du périple. C’est aussi une période beaucoup plus calme au niveau de la fréquentation, ce qui contribue grandement à donner une dimension différente à un voyage.

De novembre à avril, il peut faire très froid, et la plupart des routes en altitude sont fermées, ce qui implique d’être un peu plus préparé à faire face à des intempéries pendant le voyage. Mais c’est aussi une période pratiquement morte au niveau de l’activité touristique, qui donne un réel sentiment de liberté, et lorsque la neige s’invite dans certains décors, il est possible de voir des paysages absolument fantastiques.

Colorado et Nouveau-Mexique - Pour qui ?

Pour ceux qui sont déjà partis découvrir l’Utah et l’Arizona, qui ont aimé voyager en autotour dans les grands espaces de l’Ouest et qui recherchent un voyage dans le même esprit avec un peu plus d’authenticité.

Pour ceux qui n’ont pas d’autres choix que de partir en été, qui souffrent des trop fortes chaleurs et qui n’ont pas envie d’entendre parler français ou allemand à l’autre bout du monde pendant tout leur périple.

Pour ceux qui aiment la nature sauvage, ceux qui s’intéressent à l’Histoire, ceux qui ne souhaitent pas forcément se reposer pendant leurs vacances. Pour faire court, pour les gens qui aiment voyager.

Et pour ceux qui veulent se lancer,  vous pouvez me contacter pour concevoir votre voyage au Colorado/Nouveau-Mexique.

Quelques idées d'itinéraire :

États-Unis

Offre Colorado et Nouveau-Mexique

AUTOTOUR GRAND FORMAT Vous avez déjà découverte les parcs de l’Utah et de l’Arizona et vous souhaitez revivre une épopée dans les grands espaces de l’Ouest- Américain ? C’est évidemment possible dans de nombreuses régions,

Voir l'offre »